Voyance voyance mediumnite
Astrologie astrologie; astrologue vosges
Numérologie numerologie; numerologue
Tarots cartomancie; tarot de marseille
Spiritualité spiritualite
Bien-être bien-etre; medecines alternatives


Gestion du stress
Oracle à coeur ouvert : la gestion du stress. Bien que je ne sois pas professionnelle en psychologie. Les consultants en tant que médium se livrent à moi parfois à coeur ouvert. Le développement personnel finit par envahir notre pratique et nos réflexions, autant pour soi que pour les autres.


Oracle à coeur ouvert, la gestion du stress

En tant que médium je me pose autant de questions sur les sentiments et émotions humaines qui sont tout autant les miennes que celles de mes consultants.

J'entame donc avec cette carte, un petit tour des réflexions et interrogations qui ont été les miennes au cours de 20 ans de pratique, à la fois basée sur ma propre réflexion et les histoires de ceux qui viennent me voir.

En ce qui me concerne elle tombe à point nommé. Cette boule au ventre est là. Mon chat a disparu, ma fille n'arrive pas à se sentir bien dans ses études et a peur de l'avenir. Elle est en plein stress, en pleine crise existentielle à 20 ans.

Je ne suis pas crésus, mon fils doit porsuivre ses études à l'étranger et bien que l'argent ne soit pas un but en soi, sans lui, pas d'études.

Moi-même et bien que j'aime profondément ce que je fais, et que j'ai confiance en mes guides, j'ai aussi cette angoisse sourde, ce stress, cette peur de l'avenir. Je suis à mon compte, pas de filets, des enfants qui font des études et l'intelligence de ne pas me sentir indispensable. Ce que je fais d'autres le font.



Nous sommes dans un monde où la pression existe à tous les niveaux. La crise n'arrange rien. Ce stress, ennemi du bien-être et de l'être soi rode. Mes consultants me le disent.

Peur de ne pas trouver d'emploi, et quand ils en ont un, peur de le perdre, peur de ne pas plaire au chef. Alors on en fait toujours de plus en plus. On se met la pression soi-même souvent : il faut y arriver à tout prix, on ne peut pas ne pas assumer sa famille, ne pas vivre la honte de ne pas y arriver.

Certains s'effondrent à ma table avec cette seule idée : ils viennent d'être licenciés, comment l'annoncer : "ma femme ne me regardera plus de la même façon, vous comprenez Angélique, j'ai toujours travaillé, j'ai toujours su la mettre à l'abri"

Le propre du stress est de nous amener à avoir peur d'événements qui ne sont parfois même pas encore arrivés, de réactions qui ne seront peut-être pas si terribles. Ce Mr bien que licencié, anticipait la réaction de son épouse. Il fondu en larmes. Finalement comme mes guides lui avaient dit, il a retrouvé un travail au bout de 15 jours et sa femme a bien pris la nouvelle.

Quand le stress nous envahit nous perdons un peu de notre lucidité, on regarde notre vie, les autres à l'aune des lunettes grises que le stress nous a apporté en cadeau.

On se culpabilise plus que de raison, comme cette consultante stressée à l'idée de perdre son ami : " c'est ma faute, je n'aurais pas du lui parler ainsi". Son ami l'avait quand même trompé avec une gosse de 14 ans. Comment ne pas réagir ainsi. La raison trouve cela logique, le stress lui nous offre la sensation de culpabilité.

Je le vois bien en consultation, le stress nous empêche non seulement de voir la réalité telle qu'elle est, mais nous empêche aussi d'entrevoir des solutions positives. Stress et négativité se marient souvent pour notre plus grand malheur et engendrent parfois des montres, comme la dépression, la dévalorisation et l'inaction.

Quand la colère s'en mêle, on en veut à tout le monde. Tout se lie contre nous, on en veut à ses parents qui en nous ont pas armé, à son patron qui en peut être qu'un con, à Dieu qui ne fait rien pour nous.

Bref on a tellement honte parfois d'être perdu(e), d'être incapable d'être fort dans cette société où l'on nous demande de ne jamais être triste, fatigué, découragé que les origines de notre stress ne peut pas être de notre fait.

Je pense notamment à cette femme tellement stressée d'être abandonnée par le père de ses enfants, qu'elle a projeté son stress/colère sur sa belle mère qui de toute façon : " elle ne m'a jamais aimée, elle a ce qu'elle veut, elle a enfin réussi à me séparer de mon mari."

Dans ce genre de situation, et à conditions que le stress ne soit pas du à une situation extérieure qui ne dépend pas entièrement de nous ( chômage, maladies,) il faut regarder le stress comme un messager, un signal d'alerte et non comme un colocataire à vie. Le stress nous signifie que quelque chose n'est pas nourri chez nous, qu'un comportement n'est pas adéquat, et surtout qu'il faut réagir.

Il faut je pense avoir le réflexe de faire le tri entre ce que l'on peut résoudre de suite et ce qui n'est pas de notre responsabilité, comme par exemple cette femme qui avait provoqué l'ire et le désintérêt de son mari en surinvestissement son rôle maternel et en oubliant son rôle d'épouse. Sa Belle-mère n'avait pas autant à voir qu'elle ne le pensait.


Résoudre ce qui est de notre responsabilité sans en vouloir à la terre entière permet de diminuer le stress. Chercher une solution même à une situation complexe nous permet de ne pas céder à la dramatisation de notre vie. Bien que le mal d'un chien ne guérit pas celui d'un autre, relativiser en regardant ce qui ce passe autours de soi, permet aussi de se dire que l'on est pas si mal loti.

Savoir se déculpabiliser sur ce qui n'est pas de notre fait aussi. Vous n'êtes pas responsable de la conjoncture, des décisions des autres. Vous ne pouvez pas toujours sauver le monde. Par ailleurs ce qui vous stresse pour votre enfant, votre mère, votre soeur, est peut-être finalement une bénédiction pour eux : apprendre de la vie.

Bien qu'inquiète c'est vrai pour ma fille, je contrôle tout ça, car je m'aperçois qu'elle n'a jamais été plus mature et plus authentique depuis qu'elle traverse cette crise.
Je le remarque aussi chez mes consultants, le stress les pousse à réfléchir sur eux-mêmes et bien géré le stress pousse au changement.

Certes le stress est une réponse émotionnelle instinctive, mais comme toutes les émotions, elle se canalisent : Par la raison, la réflexion, l'introspection. Que puis-je faire ici et maintenant pour résoudre mon souci. Déjà la sensation de s'attaquer au problème avec courage nous soulage.

Ensuite, il faut cultiver les moments de plaisir et penser temps présent. Demain est un autre jour. Que puis-je faire pour me sentir bien là tout se suite.

Il fut un temps où l'on savait se contenter de plaisirs simples. Aujourd'hui il nous faut tout, en grande quantité. Et si on ne peut se l'offrir, on sent dévalorisé. Le plaisir d'avoir a remplacé celui d'être. Notre société nous y incite, il faut consommer, montrer que l'on a. C'est ainsi que le regard de l'autre vient nous stresser un peu plus.

Je pense à ce jour, où n'étant pas en fond, je n'avais pas les chaussures adéquates avec ma tenue. Personnellement, je m'en fichais franchement, j'allais heureuse à une fête foraine. Grave erreur de ma part. J'ai tout de suite été rappelé à l'ordre par un proche, je faisais honte. Comment pouvais-je sortir ainsi. J'avoue que mon bonheur a été gâché. J'avais oublié que je n'avais pas grand-chose, la peur de l'avenir a refait surface.

Souvent le stress est aussi lié à l'impatience. Nous sommes dans une société où tout va vite et nous ne trouvons plus normal de devoir attendre. On a à peine accouché qu'il faudrait déjà à nouveau être top model. La société n'aime pas les personnes en surpoids, alors on se stresse pour maigrir au plus vite.

On a peine lancé son entreprise que l'on voudrait déjà avoir pignon sur rue. On est tellement pressé de réussir que l'on oublie de prendre le temps de réfléchir à tous les tenants et aboutissants. Alors on prie en se stressant.

Le bon pain se cuit lentement mais à l'ère du pain industriel, le temps n'est plus notre ami. Le stress en profite pour prendre sa place.

Parfois il faut du temps pour trouver une solution, se réaliser. Avoir la sagesse de le comprendre c'est éviter du stress et de la dévalorisation inutile.

Encore une fois je ne suis pas psy, je ne suis pas médecin, je ne vais donc pas vous proposer une liste de recettes toutes faites ou une baguette magique si vous prenez RDV avec moi. Pour l'avoir vécu, pour le vivre, et le voir vivre je sais que ce stress gâche notre créativité. Tout notre potentiel est subitement limité. je vois trop de personnes pleines de ressources ne même pas les soupçonner. Le stress envahit leur cerveau et l'âme ne peut plus s'exprimer.

Il n'y aucune réponse facile en terme de Gestion du stress. Chaque personne est unique. Mais tout comme la lumière chasse l'ombre, se remplir de choses positives, aussi difficile que cela soit est à mon sens la seule manière d'expulser le stress.

CULTIVEZ VOTRE PLAISIR, cherchez-le, partout en vous, chez l'autre, où que vous soyez, quoi que vous fassiez, cherchez-le et ne le lâchez-plus. Allez cherchez ce qui vous nourrit, ce qui vous fait vibrer, ce qui quoi qu'il arrive vous permettra de vous sentir vivre. Vous hydratez votre peau? Hydratez votre âme!, cette partie de vous qui bien plus que le corps ne peut ne pas être choyée.

Personnellement, je lis beaucoup, j'étudie, je médite. Je suis passionnée par l'astrologie, le tarot de Marseille (la mediumnité étant un état d'êter et non uen passion cultivée). Quand j'écris, quand je vous écris, j'oublie tout. Et quand la boule au ventre devient douloureuse, je respire, je sors, je regarde la nature, je discute avec d'autres pour ne pas tomber dans la paranoïa, je cherche un avis dépassionné, dédramatisé.

J'ai souvent remarqué que parmi les consultants stressés par la vie, ceux qui se sortent de cet état le plus rapidement sont ceux qui cultivent la passion, une passion.

ET VOUS COMMENT FAITES-VOUS?


Quelques pistes de réflexion pour destresser



Accepter la réalité

il est normal, en cas de stress, de se sentir épuisé et dérouté avant de comprendre que quelque chose cloche. N’attendez pas qu’il soit trop tard. Vous n’avez aucun intérêt à vous mettre à plat, la remontée serait beaucoup plus difficile. Agissez dès que vous sentez que vous perdez les pédales.

Appeler à l’aide

si vous estimez que vous êtes écrasé de travail, parlez-en à votre supérieur et expliquez-lui la situation. Énumérez-lui toutes les tâches qui vous incombent, celles que vous pouvez assumer, celles qui dépassent vos possibilités et faites-lui part de vos besoins. Vous pouvez appliquer cette méthode à votre vie privée également, avec votre partenaire, vos enfants, vos parents, vos amis. Si votre vie professionnelle ou privée en est vraiment trop affectée, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour faire appel à un professionnel.

Prendre soin de soi

une alimentation équilibrée, du repos et un sommeil réparateur sont les facteurs essentiels à la Gestion du stress. Par exemple, en faisant vos courses le week-end, vous pouvez faire des réserves de plats équilibrés que vous emporterez à votre bureau. Si vous avez accès à un réfrigérateur et un four à micro-ondes sur votre lieu de travail, utilisez-les et prenez à côté de vous un supplément de fruits, de noix ou noisettes et d’eau. Si vous avez du mal à dormir, établissez des rituels de relaxation à l’heure du coucher tels que lire un journal ou un magazine et donnez à votre esprit le temps de décrocher. Évitez la caféine : c’est important pour garder votre calme.

Savoir s’arrêter de temps en temps

ne restez pas collé à votre bureau ou à votre travail toute la journée. Bougez, prenez des pauses.

Faire de l’exercice

il ne s’agit pas de passer des heures à faire de la gymnastique ni à vous éreinter. Il suffit que vous trouviez l’exercice qui vous convient, qui correspond à votre forme physique actuelle, à votre âge et par-dessus tout à ce qui vous procoeure un réel plaisir : marcher, danser, faire une promenade à bicyclette, jardiner sont autant d’activités simples et efficaces pour une bonne Gestion du stress si on ne pratique pas un sport à proprement parler. Toutes ces activités contribuent à vous remettre en forme et vous aident à évacuer les hormones du stress.

Parler aux autres

il est très utile, pour vous tirer d’affaire plus rapidement, de ne pas vous enfermer dans le silence et l’isolement. Qu’il s’agisse de votre famille, de vos collègues de travail ou de toutes les personnes susceptibles de vous écouter et de vous aider, n’hésitez pas à vous confier : le seul fait d’exprimer votre malaise est déjà un pas vers la solution.

Utiliser les soutiens existants

ne vous considérez pas comme un martyr ; si vous pouvez vous faire aider, n’hésitez pas : votre famille, vos amis et si vous en avez les moyens des aides payantes. Travailler, s’occuper des enfants, gérer les difficulté de la vie peut user et on a tous besoin de souffler et non ce n’est pas de la faiblesse.

Prendre de l’assurance

vous pouvez avoir besoin de prendre des cours de mise en confiance si vous trouvez difficile de dire non. On doit apprendre à être sûr de soi afin de faire entendre aux autres sa manière de penser.

Prendre des vacances

si vous voulez vraiment « décrocher » de vos soucis, efforcez-vous de partir en vacances sans téléphone portable ni messagerie électronique : que la pause soit effective. Si vous le pouvez bien sûr, sinon passez des après-midi à ne rien faire.

Se contrôler

vous seul avez la complète maîtrise de votre vie, et cela signifie être responsable de vos pensées, de vos sentiments et de vos actions. Prendre en charge sa vie, soi-même et les autres.

Développer sa résilience psychologique


est une aide importante pour résister aux pressions que crée la vie et éliminer le stress. Les émotions positives vous aident à développer vos capacités à prendre des décisions plus avisées pour adopter un mode de vie plus heureux. Quand vous êtes psychologiquement résilient, vous êtes plus apte à gérer les situations difficiles et à trouver les moyens de modifier les données tant extérieures à vous qu’intérieures, en vous donnant la motivation nécessaire pour changer votre situation et améliorer votre sort.
La sophrologie, la méditation, la nature, les visualisations créatives, les techniques respiratoires eider aussi et même énormément.


Pensée négative - vie improductive


Vous jugez-vous de façon négative ? Avez-vous l’impression d’être un ou une raté(e), bon(ne) à rien, stupide, peu attachant(e), peu attirant(e) ? Si tel est le cas, sachez que ce comportement détermine la plupart de vos actions d’une façon déplorable. Il est temps de changer de point de vue.

Une vie improductive consiste par exemple à penser que vous n’êtes pas assez doué et à essayer de compenser cette insuffisance en cherchant tout le temps à vous surpasser ou à plaire aux autres. Vous croyez alors : « Il faut toujours que je fasse tout bien, sinon je n’arriverai à rien et ce sera ma faute », et la moindre critique signifie que vous devez être un raté : « Maman n’aime pas ce que je fais et me critique, c’est que je dois être un raté. » Vous pouvez simplement renoncer à tout, être malheureux et ne pas même tenter de modifier votre sort parce que vous croyez être incapable de le faire, donc un « raté ». Tout ce travail pour plaire aux uns et aux autres apportent une grosse part de stress.

Ce que vous pensez de vous-même, des autres et du monde vient souvent des images que vous avez reçues de votre famille, de vos amis et de ceux qui vous ont entouré dès votre enfance. Vous avez été conditionné à penser d’une certaine façon et il faut prendre le temps de désapprendre. Pour cela, il suffit d’être motivé et d’utiliser quotidiennement tous les outils que nous vous donnons.



coaching spirituel

Coaching spirituel

Le coaching spirituel n'est pas à proprement parler de la voyance


Je veux un coaching spirituel

Tarot psychologique tarot de marseille

Tarot psychologique

Le tarot psychologique pour qui sait l'utiliser est un outil qui permet de bien se réfléchir ou réfléchir aux situations. Au-delà de la diviantion, il nous aide à plus de cheminement intérieur.


Je veux ma séance de tarot

référentiel de naissance tarot de marseille

Référentiel de naissance

Le référentiel de naissance est un outil thérapeutique ou maieutique de développement personnel qui permet de dénouer conflits relationnels personnels ou encore internes. Le tarot de marseille est à lui seul un outil miroir qui permet de faire remonter à la conscience ce que l'âme elle, sait déjà.


Je veux mon référentiel




Google Plus0 Twitteremail

Votre avis sur l'article Gestion du stress






Je suis un être humain

I'm a Stupid Spam-Robot

Commentaires sur : Gestion du stress

Angélique Deprets


medium vosges voyant vosges

Medium - Astrologue - Tarologue

Medium depuis 20 ans et dans les vosges sur Epinal depuis 10 ans, j'exerce la voyance avec foi et conscience. Foi en mes guides et conscience que la mediumnité est un don précieux qui ne se conserve que si l'on se respecte soi et la personne qui demande votre aide.
Astrologue par passion depuis l'âge de 25 ans je pratique l'astrologie médiévale. Je vous explique votre thème astrologique soit par téléphone soit directement à mon domicle dans les Vosges sur Epinal

Contact


3 rue du Gayeton Epinal
Vosges
88000
03 29 43 14 05
info@maat-voyance.com