Voyance voyance mediumnite
Astrologie astrologie; astrologue vosges
Numérologie numerologie; numerologue
Tarots cartomancie; tarot de marseille
Spiritualité spiritualite
Bien-être bien-etre; medecines alternatives


Culture des plantes pour les huiles essentielles
Pour obtenir de bonnes huiles essentielles biologiques, il faut d'abord en amont planter, et récolter de manière saine. Quelques astuces si vous avez la chance ou l'envie de pouvoir planter ou cueillir vous-même.
Pour obtenir de bonnes huiles essentielles biologiques, il faut d'abord en amont planter, et récolter de manière saine. Quelques astuces si vous avez la chance ou l'envie de pouvoir planter ou cueillir vous-même.


La culture biologique est une culture qui n'utilise aucun engrais chimique, insecticide ni parasiticide d'aucune sorte. Seuls les amendements marins, végétaux ou minéraux sont autorisés

Les avantages de la culture biologique :

- Eviter les résidus chimiques dans fruits, légumes, plantes et arbres.
- Eviter de polluer les nappes phréatiques.
- Maintenir naturellement l'équilibre des sols.

En 1924, un certain nombre d'agriculteurs étaient très préoccupés par l'état de dégénérescence dans lequel se trouvaient certaines productions agricoles, notamment les pommes de terre, les céréales, les fruits et les légumes. Ils considéraient comme urgent de faire renaître la fertilité naturelle, c'est-à-dire de rétablir la vitalité des sols.

Ils demandèrent alors conseil à Rudolf Steiner qui jeta les bases de la méthode de la biodynamie.
Par la suite ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui ont expérimenté et développé les aspects pratiques de la méthode bio-dynamique. La bio-dynamie est donc une méthode complètement empirique.

Agriculture biologique et bio-dynamique

En 1924 , l'agriculture industrielle était mise en cause. Elle utilise en effet des doses massives d'engrais chimiques solubles, minéralise et dévitalise les sols, autrement dit tue tous les micro-organismes et la micro-flore du sol qui en font un sol vivant: fertile, dynamique et équilibré. L'agriculture chimique, généralement intensive, produit des plantes déséquilibrées en vitamines, minéraux et oligo-éléments, et donne des plantes fragiles dont la souche résiste de moins en moins aux parasites et aux maladies.

Des pesticides extrêmement toxiques pour la plupart, contribuèrent eux-aussi à détruire la vie des sols, sans compter la toxicité de ces produits sur l'eau, la faune et la flore environnante.  

Les agriculteurs biologiques eux luttent contre les parasites au moyen de substances naturelles, habituellement végétales ou minérales, et en veillant à ne pas détruire l'habitat des insectes prédateurs, mais de préserver celui-ci par le plantage de haies et d'arbres, la préservation de parcelles non cultivées, de mares.
La vie ne peut sortir que de la vie. Seul un domaine agricole plein de vie peut donner des plantes saines, savoureuses et nourrissantes pour l'être humain.

La bio-dynamie, comme toute bonne méthode d'agriculture biologique, a pour but d'obtenir des plantes saines avec un rendement optimum, tout en évitant d'épuiser les sols par une exploitation trop intensive.

Pour nos guides que nous avons interrogés, la qualité de la terre est l'élément primordiale pour donner des plantes, légumes et fruits de bonne qualité.


En bio-dynamie, aussi bien qu'en agriculture biologique, les sols sont fertilisés au moyen d'une fumure organique, le compost. L'emploi d'engrais solubles, naturels ou non, et celui de pesticides, sont évidemment proscrits. La base de ces agricultures est l'emploi du compost, réalisé, pour l'essentiel, à partir de fumier, de déchets végétaux et de terre, en fait de toute substance naturelle susceptible d'être décomposée par les micro-organismes et les êtres vivant dans le compost.

Pour nos guides, certains engrais animaux dits biologiques comportent des bactéries qui une fois pénétrées sous la terre font autant de dégâts que des engrais chimiques. Le mot "biologique" ne garantit donc pas toujours une bonne culture


L'agriculture bio-dynamique, comme l'agriculture biologique, utilise éventuellement la technique des plantes compagnes, c'est-à-dire de plantes qui se renforcent mutuellement par leur proximité.
De même dans la lutte contre les parasites, elle utilise aussi des infusions, décoctions purins végétaux, ou des préparations de diverses plantes comme l'absinthe, la tanaisie, le raifort, la ciboulette, la poudre de racine de fougère, le pyrètre, le bois de quassia et aussi des substances minérales comme la chaux en poudre ou la poudre d'algues calcifiées.

Certains engrais naturels complémentaires sont accessoirement utilisés, comme la poudre de basalte, la poudre de plume ou de soies de porc, la poudre de minerai de cuivre et autres roches qui servent surtout à régénérer les sols très épuisés par la culture chimique intensive.

Pour nos guides, l'emploi de pesticides naturels et la réintroduction des prédateurs d'insectes dévoreurs ou de parasites semblent être en effet la bonne solution.


Pour la fédération francophone de protection des animaux contre les pesticides, il existe de nombreux moyens naturels que nous vous livrons :

- Répandre de l'argile blanche de kaolin au sol au pied de la plante.
- Vaporiser des algues liquides (Ascophyllum nodosum) sur les feuilles.
- Acheter du thé en vrac à bon marché et le mélanger à la terre, ou jeter les feuilles de thé sur la terre au lieu de les jeter à la poubelle après s'être fait un plaisir personnel. Il vaut mieux mélanger sommairement à la terre plutôt que laisser dessus.
- Répandre des feuilles de tomate broyées au mixer (méthode redoutable contre les acariens et la piéride du chou !)
- Faire du purin d'ortie.
- Broyer un chou vert en purée grossière ou prendre des feuilles d'épinard, faire macérer 24 heures et s'en servir d'insecticide naturel (et même contre la piéride du chou, ce qui est surprenant !)
- Mélanger une demi-tasse de gros sel et une tasse entière de farine blanche, malaxer l'ensemble, et étaler en cercle autour du pied des plantes.
- Jeter régulièrement des pelures d'orange, de pamplemousse et de citron (dans les endroits pas trop visibles) et ajoutez du sucre en poudre ou de la confiture. Puis les ramasser plus tard, sac plastique en main, avec les centaines d'insecte et les millions d'oeufs invisibles qui sont venus s'y concentrer au lieu de rester sur les plantes. Astuce : mettez les pelures dans des boîtes de conserves légèrement enfoncées dans la terre.
- Saupoudrer du poivre de cayenne et des clous de girofle.
- Broyer en farine des petits pois crus et saupoudrer (redoutable et multiplicateur de la puissance des méthodes précédentes !)
- Installer des géraniums.
- Planter de la menthe poivrée partout où c'est possible (excellent contre les fourmis)
- Planter des genêts (efficace contre les chenilles).
- Planter des capucines ou de l'aurone.
- Plantez de la ciboulette, elle fait fuir les pucerons.
- Remplissez avec de la bière les pots de yaourt de vos enfants et mettez-les au milieu de vos plantes (excellent contre les limaces).


Rythmes de la nature en agriculture bio-dynamique


En agriculture bio-dynamique, on accorde grande importance aux rythmes dans la nature. L'agriculteur tient compte des rythmes lunaires, et parfois d'autres planètes, des rythmes circadiens, des rythmes saisonniers.

Pour la facilité, les expérimentateurs en bio-dynamie ont mis au point le « Calendrier des Semis » donnant de nombreuses indications sur les périodes les plus favorables pour les semis, les plantations, les récoltes et pour les traitements au moyen des préparations.

Les expérimentations des bio-dynamistes ont montré que la position de la Lune devant les constellations jouait un rôle sur les résultats obtenus, notamment sur le rendement et la qualité gustative.

Pour nos guides, certes les agriculteurs ont toujours respecté les rythmes saisonniers et les heures aussi de la journée à juste titre, mais la position de la lune dans les constellations n'influence en rien la qualité des fleurs, plantes et légumes. Seul le fait qu'elle soit croissante permet une pousse plus rapide, mais n'influe en rien sur la qualité des légumes. Pas plus que la lune n'aurait une influence réelle sur les accouchements ou les meurtres les nuits de pleine lune.


Cueillette des plantes pour les huiles essentielles


Les plantes aromatiques sauvages ou de culture se récoltent sur les collines odorantes du Mont Ventoux, de la Drôme, du Var, des Alpes-Maritimes.

On les trouve également dans les Cévennes et les Pyrénées. A quelque quinze jours près, selon les régions et l'ensoleillement des adrets et des ubacs, les plantes aromatiques de Provence se récoltent entre juin et juillet pour le thym, et juillet et août pour la lavande.

Sarriette, sauge, hysope, origan, marjolaine sont récoltés entre juillet et août, menthe, basilic et verveine, avec deux coupes, de juin à septembre. Au début du siècle, les coupeurs venaient pour la saison et se faisaient embaucher de ferme en ferme.

Aujourd'hui, cette tradition subsiste encore dans les endroits retirés et quelques propriétés. Le ramassage à la main permettant huit à dix ans de vie.

La plante ramassée est pré séchée deux à trois jours, allongée sur de grandes pièces de toile, couverte la nuit avant d'être distillée.

La cueillette des plantes aromatiques exotiques : cannelle, girofle, muscade, vétiver, gingembre, citronnelle, verveine « exotique » se fait en Indonésie, à Ceylan, en Inde, en Chine, plusieurs fois par an.

La vanille, merveilleux et doux arôme de notre enfance, est une plante parasite (qui pousse et se nourrit d'une autre plante support) et ne peut se distiller. C'est la raison pour laquelle on la trouve naturelle, en bâton, en poudre ou encore en extrait glucosique. Mais il n'existe pas d'essence de vanille naturelle.

Quittant les cieux très cléments de l'Asie, les géraniums roses arrivent d'Orient, de Madagascar ou de la Réunion.

Les agrumes : citrons, citrons verts, oranges, pamplemousses, mandarines, bergamotes, de Floride, Californie, Espagne, Portugal, Maroc, Egypte… sont distillés également sur les lieux de production.
Les fruits sont utilisés pour les jus et les extraits secs, les zestes pour les essences et également pour les extraits secs. Les essences de petit grain (feuilles des agrumes) et de néroli (distillation des boutons de la fleur d'oranger) plus précieuses, plus chères, sont distillées traditionnellement dans un alambic à vapeur, contrairement aux agrumes dont on récolte l'essence par expression mécanique.

Le ramassage des plantes d'hiver, principalement les aiguilles et petites branches des bois de cèdre, des pins maritimes et sylvestres, des sapins, des thuyas, ainsi que des baies et petits bois de genièvre et de cade, des feuilles et écorces de bouleau se récoltent en Virginie (cèdre) Canada (bouleau) Alpes (sapin) Landes, Provence et Sibérie (pin).

La coriandre se trouve en Russie, les carvi et cumin dans les pays slaves.

Les semences de carottes sont importées et distillées en France, comme la plupart des petites graines de semences transportables avant distillation.

L'exceptionnelle essence de rose arrive toute distillée de Bulgarie où l'on peut survoler des centaines d'hectares de cultures. Le Maroc et l'Egypte commencent à produire des roses, mais de qualité inférieure. Les camomille, romarin ou matricaire arrivent de Touraine ou d'Allemagne.

L'Angleterre produit de grandes quantités et de nombreuses variétés de menthe, tout comme les Etats-Unis.

L'Amérique du Sud (Brésil, Uruguay) fournit l'essence de bois de rose, le gingembre et certains agrumes. Les poivre et piment se distillent secs sur les divers lieux de production.


De l'usage d'une bonne culture



1 Cueillir sans détruire

Ne cueillez jamais la totalité d'une production, laissez sur place toujours au moins un tiers des plants. Il faut explorer autour de la plante afin de s'assurer qu'il existe de nombreux exemplaires de son espèce autour d'elle.

Vous pouvez par contre cueillir sans réserve le pissenlit, l'ortie et la primevère officinale qui sont des espèces robustes et qui se reproduisent en abondance.

- Ne ramassez jamais un spécimen isolé ou les espèces présentes en haute montagne.
- Ne déracinez pas une plante, à moins de vouloir utiliser spécifiquement la partie souterraine. - - -- Faites-le uniquement pour les espèces répandues et localement abondantes.
- Cueillez délicatement pousses, feuilles ou fleurs entre le pouce et l'index en les coupant avec l'ongle pour éviter de déraciner la plante.
- Ne cueillez que quelques feuilles sur chaque espèce et selon sa taille. La plante a besoin de photosynthèse pour se renouveler.
- Ne cueillez pas toutes les fleurs et les graines d'une plante annuelle, elle en a besoin pour se reproduire l'année d'après.
- Laissez les plantes toxiques en place, elles contribuent à l'éco-système.


2 Cueillir sans danger

- N'ayez jamais recours à des plantes que vous ne connaissez pas ou dont vous ne connaissez pas les propriétés.
- Apprenez à reconnaître les plantes toxiques. Elles sont peu nombreuses et facilement reconnaissables.
- Triez votre cueillette au moment de la récolte puis de nouveau lors de la préparation.
- Choisissez des plantes sauvages qui poussent loin des zones cultivées, des routes très passantes (pollution), des lieux fréquentés par les chiens ou les chats (plantes parasitées) .


3 Cueillir pour réussir la conservation

- Les plantes se récoltent par temps sec, car les plantes mouillées sont plus difficiles à conditionner par la suite.
- Cueillez les plantes jeunes car leur concentration en substances actives est plus élevée que les plantes adultes.
- Si vous partez cueillir plusieurs espèces en même temps, prenez soin de bien transporter vos récoltes séparément.
- Evitez les sacs en plastique qui, avec la vapeur d'eau émise par les plantes, permettraient la prolifération de champignons. Les sacs en papier ou en tissus sont donc à privilégier.
- Les racines, rhizomes, tubercules et bulbes se récoltent à l'automne pour les plantes annuelles ou au printemps pour les autres.
- Les bourgeons se récoltent dés leur apparition en début de printemps.
- Les feuilles avant la fermeture des boutons qui donnent les fleurs.
- Les fleurs au début de leur épanouissement.
- Les fruits à maturité.
- Les graines à pleine maturité.







magnetisme

Magnétisme

Le magnétisme vous est proposé par petites séances pour soulager divers maux ponctuels ou récurents.


Magnétisme

astrologie energetique

Astrologie énergétique

Le thème astrologique énergétique permet de découvir quels sont vos centres énergtiques en force et en faiblesse et de choisir avec à propos la ou les pierres en lithothérapie nécessaires.


Thème astrologique

référentiel de naissance tarot de marseille

Référentiel de naissance

Le référentiel de naissance est un outil thérapeutique ou maieutique de développement personnel qui permet de dénouer conflits relationnels personnels ou encore internes. Le tarot de marseille est à lui seul un outil miroir qui permet de faire remonter à la conscience ce que l'âme elle, sait déjà.


Je veux mon référentiel




Google Plus0 Twitteremail

Votre avis sur l'article Culture des plantes pour les huiles essentielles






Je suis un être humain

I'm a Stupid Spam-Robot

Commentaires sur : Culture des plantes pour les huiles essentielles

Angélique Deprets


medium vosges voyant vosges

Medium - Astrologue - Tarologue

Medium depuis 20 ans et dans les vosges sur Epinal depuis 10 ans, j'exerce la voyance avec foi et conscience. Foi en mes guides et conscience que la mediumnité est un don précieux qui ne se conserve que si l'on se respecte soi et la personne qui demande votre aide.
Astrologue par passion depuis l'âge de 25 ans je pratique l'astrologie médiévale. Je vous explique votre thème astrologique soit par téléphone soit directement à mon domicle dans les Vosges sur Epinal

Contact


3 rue du Gayeton Epinal
Vosges
88000
03 29 43 14 05
info@maat-voyance.com