Voyance voyance mediumnite
Astrologie astrologie; astrologue vosges
Numérologie numerologie; numerologue
Tarots cartomancie; tarot de marseille
Spiritualité spiritualite
Bien-être bien-etre; medecines alternatives


Addiction à  la voyance
On ne peut parler de la voyance sans parler de l'addiction à  la voyance qui pour les personnes atteintes devient vite un véritable enfer psychologique, familial et financier.
Comme dans toute chose ce qui est mauvais c'est l'excès. Boire un verre, faire l'amour met de la joie dans la vie. Se saouler ou ne plus penser qu'au sexe détruit. C'est pareil pour la voyance. Se faire aider sur un moment est normal, ne plus vivre qu'à  travers l'autre ne l'est plus. Il ne s'agit pas de condamner ceux qui dans un état de faiblesse ne savent plus se faire confiance, mais bien condamner ceux qui profitent de cet état de faiblesse dans leur intérêt à eux.


L'addiction aux voyants


Que l'on soit victime d'une Addiction à  la voyance, au sexe, à  la drogue ou à  toute autre chose, la victime se sent dépossédé de sa propre volonté. Elle agit comme mue par un instinct quasiment de survie. Elle doit consulter si elle veut aller mieux, faire taire cette angoisse morbide qui l'étreint.

Cette angoisse est engendrée par une profonde souffrance, par des peurs incontrôlables que l'on essaye de faire taire comme on peut. Certains prennent des médicaments, s'enfoncent dans la dépression. D'autres vont voir des voyants à  la chaine et d'autres encore font le tout à  la fois.

Le problème est parfois si grave que certains laissent à la voyance plusieurs milliers d'euros par mois n'hésitant pas à  contracter des emprunts pour ce faire.

Votre voyance par téléphone : la distance n'a pas d'importance


La voyance par téléphone ? On me téléphone souvent pour me demander si je suis une voyante par téléphone. En fait il n'y a pas de voyant par téléphone, je suis une medium qui donne des consultations de voyance par téléphone. Le téléphone est un moyen de communication, pas une spécialité.

55 euros la voyance complète

35 euros par domaine

- RDV au 03 29 43 14 05


Bien souvent la punition est multiple, car non seulement la souffrance est là , mais la culpabilité aussi : coupable de dépenser, coupable de s'enfoncer ou d'enfoncer son couple dans les ennuis financiers, coupable de provoquer des conflits familiaux ou conjugaux, coupable de ne pas savoir résister, de ne pas avoir assez de force mentale, coupable de croire à  ce que les voyants disent sans réussir à  penser par soi-même, coupable de se détruire sans rien pouvoir y changer.

Mais comme pour les drogués, les alcooliques ou tout autre addict, le coupable à  l'origine de tout cela c'est la souffrance dont on n'arrive pas à  se débarrasser et qui provoque un état de faiblesse. Il suffit que l'on se sente isole(e), que l'on soit persuadé que personne ne peut comprendre et l'engrenage commence.

Tout le monde parle des addictions courantes ( alcool, drogue, sexe, jeux etc..), mais rarement de l'Addiction à  la voyance. Sans doute car beaucoup pensent qu'il faut être stupide pour y croire et que le ridicule dont on est affublé ensuite n'est jamais loin. Peu ainsi ose vraiment en parler.

Pourtant que l'on se détruise à  coups de bouteilles, de relations sexuelles obsessionnelles ou de séances de voyance, le phénomène d'addiction et de souffrance engendrée est le même. L'emprise qu'ont les voyants, l'alcool, la drogue est la même. la difficulté à  se débarrasser de ce besoin irrépressible est la même.


Addiction à  la voyance : responsabilité des voyants.


Il ne s'agit pas de jeter le bébé avec l'eau du bain. Certains voyants/médiums sont conscients du problème et ne prennent pas en consultation des personnes sujettes à  l'Addiction à  la voyance. Ces voyants là  sont souvent des voyants indépendants (pas toujours, la tentation du profit se trouve partout).

Mais avant d'être un voyant indépendant, le voyant qui refuse l'Addiction à  la voyance est surtout un médium qui a une profonde envie de respecter le libre-arbitre de tout à  chacun. Un médium qui a coeur de redonner au consultant les clés de sa propre vie en le guidant et non en étouffant toute capacité à  penser par lui-même. Celui qui a confiance en l'autre pour se relever par lui-même.

Celui qui sait aussi expliquer que guider et éclairer n'est pas imposer et que le seul qui puisse conduire sa vie c'est le consultant lui-même.

Le voyant qui refuse l'addiction sait aussi conseiller d'aller voir un psychologue ou tout autre relation d'aide pour se débarrasser de ses angoisses profondes, car un bon médium sait très bien que même si le chemin va devenir moins difficile à  parcourir, le consultant peut être tellement enfoncé dans sa douleur qu''il ne puisse même pas y croire ou trouver le temps trop long. Il sera donc tentÃ?© de consulter encore et encore pour entendre que son souci va se résoudre très vite.

Si l'un d'eux a le malheur de donner un message perçu comme négatif, le consultant retombe immédiatement dans l'angoisse et la consultation compulsive.

Et quand la douleur est aiguë que dire si le chemin reste encore difficile pour un temps.

Ainsi un voyant /médium responsable réfléchit à deux fois avant de prendre des gens trop fragiles et dont la seule issue pour aller mieux est de suivre une thérapie. Il faut être fort mentalement pour aller voir un voyant et entendre le bon comme le moins bon. Certains consultants ont de graves soucis mais restent forts même si la douleur est là .

D'autres ne sont pas capables de la maitriser et quoi qu'on puisse leur dire ne garderont en eux après la séance que leur souffrance. Dans ce cas, avant d'aller voir un voyant il vaut mieux s'atteler à  devenir plus fort pour mieux affronter les épreuves. Ensuite on peut être capable d'entendre ce qu'un guide ( je parle du guide du voyant) peut avoir à  dire.

Mais un médium responsable délivré de tout problème narcissique ou de tout désir de profit ne prend pas d'addict à  la voyance, car déjà  il n'apprécie pas cette relation de dépendance à  lui-même, mais en pus de cela il a conscience des problèmes engendrés..

Une consultation de voyance doit être vue comme un éclairage, un conseil momentané et non comme un traitement à vie qui endort la douleur et empêcherait le consultant de prendre conscience par lui-même des causes profondes de son mal être et du fait les affronter en toute lucidité

La vie est faite pour tous de jolis moments et de moments plus difficiles. Un consultant mentalement fort sait apprécier les premiers qui lui sont annoncés et faire face aux deuxièmes.

Un addict à  la voyance, devenu faible par une souffrance obsessionnelle trop forte ne sait plus faire ni l'un ni l'autre. La voyance n'est donc pas une bonne solution pour lui. Le médium doit donc dire non et orienter vers une thérapie.

Malheureusement certaines plateformes de voyance ouvertes 24H/24h offrent la possibilité à  ces personnes de céder à leur impulsion et de consommer la voyance quand elles le veulent sans se soucier souvent des dégâts pour peu que l'argent rentre.

Sans soute sur ces plates-formes certains bons voyants y font leurs premières armes mais le système ne leur permet sans doute pas de dire non, et c'est bien dommage. Trouverait-on normal de servir un énième verre d'alcool à  quelqu'un qui vient d'en boire 20 à  la la suite ?



voyance par telephone

Voyance par téléphone

Vous n'habitez pas dans les Vosges sur Epinal ? Pas vraiment un souci, la voyance par téléphone ça fonctionne aussi.


Je veux ma voyance

voyance par mail

Voyance par mail

Une simple question à poser? la voyance par mail est faite pour vous. Réponse en 48h jours ouvrables obtenue en écriture automatique.


Je veux ma voyance par mail

medium vosges

Voyance à domicile

Vous habitez la belle région des Vosges ? Je vous reçois à domicile pour votre voyance en cabinet sur épinal


Je veux ma voyance

voyance decouverte

Voyance découverte

Vous ne me connaissez pas ? qu'à cela ne tienne. Je vous propose une voyance découverte à tout petit prix de 30 min.


Je veux ma voyance




Google Plus0 Twitteremail

Votre avis sur l'article Addiction à  la voyance






Je suis un être humain

I'm a Stupid Spam-Robot

Commentaires sur : Addiction à  la voyance

Inconnu le 18/10/2017
Angélique me reconnaîtra je pense dans ce que je vais dire là et après m'avoir beaucoup aidé en dehors de nos consultations m'a dit ne plus vouloir m'avoir en consultation. Ce que je comprends très bien et je l'a remercie.
Je vis un enfer, je n'arrive pas à sortir de cette addiction. Car même si Angélique pour mon bien et son bien (car elle se sentait envahie et étouffée) m'a refusé, comme tu le dis très bien dans ton article et le disent d'autres dans leurs témoignages, les plateformes existent mais d'autres médiums également et il est très facile d'avoir facilement un rdv pour répondre à une angoisse. La seule chose c'est qu'effectivement au bout d'un moment c'est plus que compulsif et surtout que les prédictions données par les différents médiums varient et donc que l'on ne sait plus où est la vérité.
S'écouter soi devient impossible, on a toujours besoin d'être rassuré donc on reconsulte car si l'on a entendu du négatif alors que c'était positif au préalable on veut réentendre du positif.
On arrive donc à ne plus savoir, à saboter sa vie, son compte en banque et c'est exactement l'engrenage dans lequel je suis tombée.
J'aurai dû m'en tenir à ma consultation avec Angélique qui était des plus positives et ne pas tenter de consulter ailleurs pour entendre l'opposé.
Aujourd'hui je ne sais plus, sauf que je dois trouver une solution pour retrouver confiance en ce que je ressens et en demain.
Je te présente encore mes excuses Angélique pour le passé et te remercie pour ce que tu as fait pour moi. Je vais tout laisser et laisser les choses prendre le chemin qu'elles doivent prendre. Espérons que l'avenir te donnera raison.
Lili le 05/05/2017
Merci pour votre article, honnête... Je me reconnais pleinement dans l'addiction décrite et j'en souffre... Alors que je n'avais jamais consulté ni médium ni voyant de ma vie, à la suite d'un gros choc affectif, du à la "disparition" subite et inexpliquée" de l'homme que j'aimais... PUIS suite à l'aide faussement amie d'une personne qui alimentait sa vie médiocre en s'alimentant réellement sur mon histoire d'amour et ma souffrance ... je me suis tournée vers la voyance en ligne... J'y ai trouvé de l aide, du soutien, y ai rencontré des personnes avec de vraies qualités humaines ( et d'autres)...
MAIS... malheureusement... je consulte de façon compulsive, comme ces consultations sont coûteuses, j y ai laissé toutes mes économies, je n'ai plus rien!... Alors que ce qui m'est dit reste constant et inchangé... j ai besoin de l'entendre encore et encore, cela apaise pour un court moment ma souffrance... Là où d'autres "entendraient" puis patienteraient... moi j'y reviens encore et encore...pour avoir moins mal... un moment...
Comme vous le décrivez bien, certaines professionnelles sont conscientes et respectueuses de cette addiction, d'autres non!
Puisque je les consulte compulsivement depuis plusieurs mois, elles savent que maintenant je n'ai plus d'argent...et ainsi, certaines me diront voici ce que j'ai pour vous aujourd'hui...et cela a pris 15 minutes ...faisant une consultation aussi courte que possible, pour m'aider...

Avec d' autres, excellentes médiums cependant, la limite temps est impossible, et il m'est absolument impossible de raccrocher alors que je le voudrais... ma dépendance à celles ci vient du fait que j'ai peur de les indisposer.../ pour vous expliquer par un exemple: si celle ci me dit "il est ds le même état d'esprit que hier, " , donc il n y a rien de changé entre la consult de hier et celle ci!!! je peux donc raccrocher, et je ne le puis!...
or je n'ai aucune autre question à poser... ce qui pouvait prendre qques minutes se transforme alors en une heure de consultation avec des questions banales que je m'efforce de poser... pour ne pas indisposer cette médium...

J'ai cependant progressé... je consulte moins...mais c'est encore beaucoup beaucoup, beaucoup trop ... et je suis maintenant sans moyen... Comme je suis très seule et que je ne peux partager cela avec personne, je ne reçois aucun soutien ami...
MAIS je veux absolument retrouver le "contrôle" , je veux (voudrais)" être capable de décider de consulter : à tel moment, pour telle durée et ou pr tel montant, et pas d'avantage... là ce serait une victoire sur cette addiction...

Y a t il des pistes, des "trucs" à pratiquer pour progresser ds ce sens? Je vous remercie de m avoir lue et de peut être me répondre...
cordialement ...
Sofia le 01/03/2016
Bonsoir à tous!

je sais pas si on peut appeler ça être accros à la voyance mais je manque de confiance en moi, et j'ai besoin d'être rassure. Je me sens seule et incomprise. Depuis quelques mois je consulte des voyants pour me prédire l'avenir, être rassuré comme je l'ai dit en haut, mais à force de consulter, j'ai trop consulté. Je me sens encore plus embrouille que jamais. et surtout je suis à la case de départ. je m'explique ont me prédit des 50/50 pourcents, certains diront oui, d'autres non. Comme Années, je me recompte que je dépense trop et je le sais, j'en suis consciente quelque part. J'ai honte, je me sens pas normale du tout surtout à mon âge du haut de mes 20 ans. J'aimerais oublié et ne pas etre influencer. JE VEUX PLUS EN ENTENDRE PARLER. je suis déjà plus bas que jamais. Et aussi je suis croyante et pour moi la voyance est un anti-christ . c'est le plus idiote ...
Je me rends compte que les voyants sur les sites de tchat sont déjà pas de vrai voyante en plus pas du tout professionnelle. et leur tarif sont exagérer : 4 minutes pour 9,99 euros par exemple. je me suis aussi dit que les voyants de ce genre essayent de se faire potes avec les clients. pour les mieux amadouer et se faire les poches. Les voyants sont tres hypocrites et utilisent la psychologie maligne pour que vous reveniez à eux.. et encore une chose eux sans foute quelques part de vos problèmes que se soit sentimentale ou autres. ils sont vous faire croire a des choses. Mais tu es libre de choisir et écoute ton cœur, c'est le meilleur conseille. La voyance c"'est de la m****, je m'en rends compte que maintenant. ici je vous juste oublier ce cauchemarde.

Bien à vous !


Sofia.
Angélique le 23/02/2015
Anne

Arrivée à ce stade, il faut vous faire aider à faire disparaitre ce sentiment de douleur qui est en vous, de mal-être. Ce que vous pratiquez ce sont des consultations aspirines qui calment sur un temps ... je pense qu'il faudrait voir pour suivre une thérapie brève qui permette de travailler sur l'image que vous avez de vous-même, qui vous aide à restaurer votre capital confiance et fasse un travail de fond.
Bien à vous
AnneS le 20/02/2015
Merci Angélique pour ce message...Une amie vient de me donner le numéro d'un centre spécialisé dans les addictions. J'espère que cela va fonctionner. Cela fait maintenant 9 mois que je consulte ces plates-formes une à deux fois par jour, minimum tous les deux jours, et ce mal me ronge, coupable de dépenser oui, coupable de mettre sa famille en péril à cause d'ennuis financiers...pour des mots qui bien souvent ne sont pas de la voyance, mais de l'écoute, mais pas forcément bienveillante...OUi, rentrer de l'argent à tout prix, je m'en rends bien compte et pourtant...Chaque fois, je me dis, j'ai compris, j'arrête et puis une pensée trop douloureuse qui arrive dans le cerveau, dont on n'arrive pas à se débarrasser, et l'envie de consulter revient immédiatement...que les addictions sont difficiles à vivre...Bien à vous, AnneS
Sandrine le 03/05/2013
Merci Angélique pour ces mots......et votre écoute. Il me semble important d'identifier cette addiction très particulière car c'est aussi reconnaître dans son droit d'être,d'exister, les personnes qui en sont la proie.
Un début pour "entendre" et accueillir avec bienveillance la souffrance et parfois le désespoir qui en résulte.

Cessons de juger la souffrance d'où qu'elle provienne! ne serait-il pas choquant de juger, culpabiliser, accuser une personne souffrant d'un cancer qui le ronge chaque jour!!

Que la souffrance soit d'origine physique,psychique ou affective,elle ne devrait jamais être culpabilisante et faire glisser dans l'isolement. Alors sortons du silence sans crainte, ni honte la confiance et l'Amour sont au bout.

L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du jour.

Bien à vous.
Sandrine



Angélique Deprets


medium vosges voyant vosges

Medium - Astrologue - Tarologue

Medium depuis 20 ans et dans les vosges sur Epinal depuis 10 ans, j'exerce la voyance avec foi et conscience. Foi en mes guides et conscience que la mediumnité est un don précieux qui ne se conserve que si l'on se respecte soi et la personne qui demande votre aide.
Astrologue par passion depuis l'âge de 25 ans je pratique l'astrologie médiévale. Je vous explique votre thème astrologique soit par téléphone soit directement à mon domicle dans les Vosges sur Epinal

Contact


3 rue du Gayeton Epinal
Vosges
88000
03 29 43 14 05
info@maat-voyance.com