Voyance voyance mediumnite
Astrologie astrologie; astrologue vosges
Numérologie numerologie; numerologue
Tarots cartomancie; tarot de marseille
Spiritualité spiritualite
Bien-être bien-etre; medecines alternatives


Méditation en pleine conscience : déstresser et aimer son corps
Lorsque vous arriverez à contempler votre corps, comme une oeuvre d'art, vous aurez fait un grand pas vers l'acceptation de soi, la sérénité et le calme. Le scanner du corps c'est voir, observer et contempler le temple de votre esprit et de votre âme.


Méditation en pleine conscience : éliminer le stress, rendre grâce à son corps

Dans cet article on va parler de méditation de concentration et de pleine conscience utilisant le corps comme cible. Observer, opération de l'esprit. Contempler, opération de l'âme. Observer, c'est y ajouter la pensée, la réflexion, l'esprit, c'est psychologique. Contempler, le troisième stade englobe le monde des émotions et des sentiments, l'âme.

Lorsque vous arriverez à contempler votre corps, comme une oeuvre d'art, vous aurez fait un grand pas vers l'acceptation de soi, la sérénité et le calme. Le scanner du corps c'est voir, observer et contempler le temple de votre esprit et de votre âme.

Le scanner du corps est une opération, un processus au même titre que toutes les méditations simples que je vous propose pour cette initiation. La pratique régulière du scanner du corps présente plusieurs avantages que vous remarquerez très rapidement. Retrouvez le contact avec votre corps. Vous pensez vivre dans votre tête, vous avez l'impression que tout se passe dans votre boîte crânienne, ce super ordinateur qui régit le tout et réagit pour tout, le corps ne servant qu'au déplacement, à l'intendance et à la reproduction. Le système nerveux central se trouve bien, pour sa base de commande, dans le cerveau.

Le système nerveux autonome qui gère la totalité des régulations de votre corps, lui, est partout. La santé, la vie, les émotions, les sentiments, les régulations de vos fonctions de base, tout cet ensemble est géré par le système nerveux autonome réparti dans tout votre corps, tous vos organes.

Retrouver le contact avec le corps, c'est être au plus près du système qui vous maintient en vie. Écoutez ce que vos cellules ont à vous dire, tenez compte des messages émotionnels et sensitifs que le corps vous envoie. Focalisation et expansion L'entraînement au scanner du corps permet de pratiquer de la gymnastique à votre attention. Vous allez vous focaliser sur un tout petit bout d'orteil, perdu au fond de votre pied puis, par la puissance de l'exploration de pleine conscience vous aller zoomer vers le corps en entier et repartir vers ce minuscule point dans votre dos qui démange.

Cette capacité de zoomer et de dézoomer vous sera d'un grand secours dans de nombreux autres domaines de la vie quotidienne. Maîtrisez votre attention et sa capacité de focalisation. C'est la focale de leurs objectifs que les photographes manipulent pour obtenir le parfait cadrage. Focale, focalisation variable.

Relâchement émotionnel Relâchement et relaxation ont la même signification. Les prisonniers sont relâchés ou relaxés. Les tensions et les effets du stress s'accumulent dans votre corps et pas seulement dans la tête. Lorsque vous êtes tendus, vous avez mal au dos, des palpitations, des tremblements, une boule dans le ventre, etc. En dehors des migraines, les signes de tension émotionnelle sont surtout corporels. Le scanner du corps permet ce repérage et l'attention portée à l'emplacement dysfonctionnel, le relâchement que l'attention et la pleine conscience procurent peut suffire à détendre à libérer. La pleine conscience, lorsqu'elle s'accompagne de contemplation, apporte de la bienveillance et de l'empathie favorable à la guérison et aux soins.


Penser avec bienveillance à un organe lui fait déjà du bien. 5 MINUTES DE SCANNER DU CORPS La préparation et l'installation Installez-vous et fermez les yeux. Vous pouvez pratiquer cette méditation allongé sur le sol ou assis sur la chaise comme pour les méditations précédentes. Sentez le poids de votre corps sur la chaise ou sur le sol (si vous êtes allongé).

La respiration



Observez votre respiration pendant quelques cycles respiratoires. Lorsque vous expirez, imaginez que vous vous enfoncez dans la chaise (dans le sol). Maintenez votre attention sur la respiration. Dès que vous aurez l'impression de la stabilité dans votre attention sur la respiration, vous pouvez commencer l'exercice. Attention au pied droit Déplacez doucement votre attention le long de votre corps, votre thorax, votre abdomen, le long de votre jambe droite, après le genou, la cheville jusqu'au pied, jusqu'au gros orteil, le plus loin possible. Progressez avec lenteur et application.

les orteils



Explorez l'orteil de l'intérieur avec curiosité et attention (contemplation). Notez les sensations, chaleur ou fraîcheur, relâchement, tension, douleur ou bien-être, rien. Étendez maintenant votre attention vers le petit orteil, puis aux trois orteils intermédiaires, chacun à tour de rôle. Que sentez-vous ? Si vous ne sentez rien, soyez conscient de cette absence de sensations : c'est aussi une sensation. Maintenant, imaginez que vous dirigez votre respiration vers les orteils. Lorsque vous inspirez, vous faites remonter l'air des orteils vers le nez et la bouche pour l'expulser. Lorsque vous expirez vous soufflez l'air vers les orteils comme s'il s'agissait d'un ballon de baudruche en forme de pied et que vous vouliez en déployer les orteils.

les jambes



Déplacez doucement votre attention vers la plante du pied, explorez la pression du sol, le toucher des chaussettes, du tapis, la chaleur ou son absence. Envoyez votre souffle vers chaque région du pied, reprenez ensuite l'air qui s'en échappe et laissez-le s'évaporer vers l'extérieur. Du pied droit à la hanche Répétez ce processus avec douceur, bienveillance et progressivité tout le long de la jambe droite, jusqu'à la hanche. Vous aurez à explorer la cheville, le mollet avec ses muscles puissants, le genou et ses surfaces articulaires, la cuisse et l'opposition des muscles antérieurs et postérieurs, l'articulation complexe de la hanche. Chaque zone sera explorée de l'intérieur, testée pour des tensions, de la chaleur ou des douleurs.

Observez maintenant la différence entre la jambe droite et la jambe gauche, notez cette impression de relaxation et de libération des tensions alors que vous n'avez fait qu'observer avec bienveillance. Le membre inférieur gauche. C'est au tour de la jambe gauche en commençant par les orteils, la plante, le pied, le mollet, le genou, la cuisse, la hanche.
Reproduisez exactement le processus que vous avez suivi pour le membre inférieur droit : des orteils à la hanche.

Bassin et abdomen



Cette région anatomique est très riche en fibres nerveuses du système nerveux autonome. Je rappelle que ce système nerveux automatique régule la digestion, l'évacuation des déchets, la régulation des hormones, du sucre, la reproduction. Toute cette usine chimique complexe se trouve dans l'abdomen, un véritable bassin industriel. C'est un ensemble très complexe totalement dépendant du système nerveux autonome. Réagissant au stress, à l'environnement, aux émotions et aux comportements. L'intestin possède ainsi plus de fibres nerveuses que la moelle épinière !

Vous n'avez pas besoin de notions d'anatomie poussées pour imaginer chaque organe tour à tour. Estomac, foie, vésicule biliaire, pancréas, rate, les intestins, les reins, la vessie, les organes de reproduction ils sont tous là, tous autonomes, tous attendant un peu d'attention de votre part. Explorez l'intérieur de votre bassin et de votre abdomen comme si vous entriez dans un grand complexe industriel, regardez partout, observez, ressentez. Quelles sont les émotions qui s'y trouvent cachées ?

Pour la respiration, c'est simple, le ventre accompagne la respiration pulmonaire. Vous pouvez poser une main sur ce ventre et sentir l'expansion à l'inspiration, la rétraction lors de l'expiration. Envoyer le souffle de votre expiration envahir tout votre ventre comme si vous vouliez le gonfler d'air frais, évacuez l'air vers les voies respiratoires et l'extérieur à chaque expiration en suivant son trajet.

Traditionnellement, les exercices de relaxation se consacrent aux muscles volontaires que vous pouvez contracter et relâcher par la volonté. Dans l'abdomen, la quasi totalité des muscles sont des muscles involontaires, les exercices de relaxation par la contraction sont impuissants, la relaxation a donc tendance à passer sous silence le bassin et le ventre faute d'emprise par la volonté.

Le temps que vous aurez passé à observer, prendre conscience et contempler aura une très grande efficacité sur le ressenti du stress et des soucis au niveau de vos organes intra-abdominaux. Partez du point d'appui sur la chaise, vos fesses et remontez doucement par la pensée et l'imagination. Le bassin contient votre anus, votre rectum, votre vessie et vos organes génitaux très richement innervés, vous en connaissez l'emplacement approximatif, pouvez-vous les explorer l'un après l'autre ?

En continuant votre parcours ascendant, une grande partie de l'abdomen inférieur, juste au-dessus de votre bassin est occupé par l'intestin grêle et le gros intestin, le côlon, ce sont les tripes et leurs sensations. Organes très sensibles aux émotions qui trippent à chaque événement ou pensée désagréable. Vous avez environ 6 m de grêle et 1,5 m de côlon à explorer consciencieusement.

Au centre, l'estomac, et sa sensibilité particulière. Il s'ulcère au moindre stress, se presse au bord des lèvres par le dégoût, descend dans les talons quand il a faim, les ressentiments y restent et pèsent, les courageux en ont. Émotions et estomac sont très liés, prêtez-lui quelques dizaines de secondes. Sous l'estomac, le pancréas, organe indispensable à la régulation de votre taux de sucre, et à la gestion de l'énergie. Faites-y un petit tour reconnaissant. Le pancréas est très sensible aux informations véhiculées par le nerf vague, principal nerf du système parasympathique, celui de la relaxation, de la restauration, du repos et... de la digestion.

À droite de l'estomac, sous le diaphragme, le foie et la vésicule. L'usine chimique par excellence, détoxication, dégradation des graisses, production d'hormones, c'est là que vous vous faites de la bile. Usine chimique, certes, mais sensible, elle aussi. L'origine du mot mélancolie (mélas : noir et kholé : bile) en grec vient à l'appui de cette affirmation.

À gauche de l'estomac, sous le diaphragme : la rate. Elle ne se dilate pas, elle participe activement à la lutte anti-infectieuse et à filtrer le sang. La médecine chinoise la lie étroitement aux soucis (comme le pancréas d'ailleurs). Le mot anglais pour rate est spleen. Avez-vous déjà eu le spleen ? Là encore, les traditions relient un organe intra-abdominal au stress, à la tristesse et aux soucis. En arrière, les reins et leur filtration permanente des fluides pour éliminer les déchets.

Sur les reins, les surrénales (sur-rénales), des glandes essentielles à la survie par les hormones qu'elles produisent : cortisol, adrénaline, aldostérone, testostérone, aldostérone, noradrénaline, DHEA et j'en oublie. Ce sont les glandes surrénales qui participent à la régulation et à la gestion du stress, à la régulation de la pression artérielle et à de nombreux autres effets chimiques indispensables à la vie.

Le burnout est un phénomène provoqué par un épuisement des surrénales. Ne négligez surtout pas ces glandes. La cage thoracique La cage thoracique sera votre cible suivante, elle comprend trois prisonniers principaux. Le poumon droit, le poumon gauche et au centre, le cœur. Nous y ajouterons le diaphragme qui sépare le thorax de l'abdomen et qui a une fonction majeure dans l'animation de la respiration. Puisque vous arrivez de l'abdomen, commencez par le diaphragme. C'est un muscle qui accompagne chaque respiration, monte et descend en rythme avec votre souffle.

Accompagnez quelques cycles respiratoires en essayant de percevoir ce muscle discret qui a besoin du hoquet pour que vous sachiez qu'il existe. Laissez-vous enfermer dans la cage par la pensée et commencez votre exploration organe par organe dans l'ordre que vous voulez, les deux poumons et le coeur. La notion d'accompagnement par la respiration prend ici tout son sens, transformez le scanner thoracique en un exercice de conscience respiratoire thoracique.

la cage thoracique, le coeur



Lorsque vous en serez au coeur, portez l'attention sur ses battements jusqu'à ce que vous les ressentiez véritablement, ce n'est pas si facile. Attention, observation, contemplation de cet organe vital fidèle siège des émotions les plus fortes. Les organes intra-thoraciques sont très sensibles aux émotions, mais ça, vous le savez ; stressé et votre respiration devient rapide, votre coeur s'accélère, lorsque le danger est passé, vous soufflez de soulagement.

Ne quittez pas l'abdomen et la cage thoracique sans avoir parcouru le dos de bas en haut. Tensions, contractures, fatigue, les émotions et le stress s'y installent souvent avec leur lot d'inconfort et de désagrément. En avez-vous plein le dos parfois ? Ajouter un scanner du dos après l'abdomen et le thorax est une pratique à ritualiser. Le coccyx, le sacrum et 24 vertèbres à associer à votre scanner remontant.

les membres supérieurs



Les deux membres supérieurs Vous les explorerez ensuite, l'un après l'autre en reproduisant le processus appliqué aux membres inférieurs. Commencez par l'extrémité du pouce, circulez dans la main et remontez vers l'épaule avant de sauter à l'autre coté. Les épaules et le cou Lorsque vous aurez terminé le deuxième bras, lors du retour vers le centre, vous allez scanner les épaules et le cou. Partez à la recherche des contractures et des raideurs qui s'y nichent souvent.

La tête



Restez immobile et interrogez chaque groupe musculaire que vous pourrez imaginer. La tête Les mâchoires, les lèvres, les joues, la langue, le nez, les paupières, les tempes, le front sont tous des sièges musculaires des émotions et du stress. Portez votre regard à l'intérieur de votre crâne et faites-en le tour du propriétaire avec conscience et attention. Le scanner global Lorsque vous aurez terminé, imaginez l'espace qui sépare le sommet de votre tête de la pointe de vos orteils les plus éloignés, imaginez que vous balayez la totalité de votre corps avec votre souffle. Faites-le plusieurs fois.

Vous avez terminé ? Sortez doucement de la méditation. Ouvrez les yeux. Un scanner du corps consciencieux peut durer une demi-heure. Voici la solution pour rester à l'intérieur des 5 minutes fatidiques : répartissez le corps en 6 parties, les 4 membres, l'abdomen et le thorax. La tête et le dos seront associés systématiquement à chacune de ces parties.


INSTRUCTIONS EN RÉSUMÉ
• Décidez du temps consacré au scanner.
• Réglez le minuteur en conséquence.
• Décidez quelle( s) partie( s) du corps vous allez scanner.
• Installez-vous.
• Déclenchez le minuteur.
• Fermez les yeux.
• Suivez votre respiration consciencieusement pendant plusieurs cycles.
• Rendez-vous à l'extrémité inférieure de la partie du corps que vous allez scanner.
• Faites-en un état des lieux complet, conscient avec bienveillance, explorez tous les recoins.
• Envoyez votre respiration dans la partie concernée à l'expiration.
• Récupérez votre respiration de la partie concernée à l'inspiration.
• Terminez la partie concernée.
• Explorez le dos en partant de l'assise jusqu'au cou.
• Explorez la tête en commençant par le visage.
• Balayez tout votre corps avec la respiration jusqu'à ce que le minuteur vous interrompe.
• Revenez au moment présent en ouvrant les yeux doucement.

EXPLICATIONS ET COMMENTAIRES
La qualité et la réussite de la pratique vont dépendre de votre capacité à soutenir votre attention exclusivement sur un emplacement précis du corps, minuscule ou global. N'ayez pas peur de passer du temps, tout le temps nécessaire sur une petite partie de votre corps, c'est peut-être la première fois de votre vie que vous vous intéressez à ce point à un ongle ou à la surrénale droite. L'attention et la pleine conscience avec le corps pour cible sont remarquables pour la sensation de relâchement, de calme et de sérénité qui suit l'exercice.



magnetisme

Magnétisme

Le magnétisme vous est proposé par petites séances pour soulager divers maux ponctuels ou récurents.


Magnétisme

astrologie energetique

Astrologie énergétique

Le thème astrologique énergétique permet de découvir quels sont vos centres énergtiques en force et en faiblesse et de choisir avec à propos la ou les pierres en lithothérapie nécessaires.


Thème astrologique

référentiel de naissance tarot de marseille

Référentiel de naissance

Le référentiel de naissance est un outil thérapeutique ou maieutique de développement personnel qui permet de dénouer conflits relationnels personnels ou encore internes. Le tarot de marseille est à lui seul un outil miroir qui permet de faire remonter à la conscience ce que l'âme elle, sait déjà.


Je veux mon référentiel




Google Plus0 Twitteremail

Votre avis sur l'article Méditation en pleine conscience : déstresser et aimer son corps






Je suis un être humain

I'm a Stupid Spam-Robot

Commentaires sur : Méditation en pleine conscience : déstresser et aimer son corps

Angélique Deprets


medium vosges voyant vosges

Medium - Astrologue - Tarologue

Medium depuis 20 ans et dans les vosges sur Epinal depuis 10 ans, j'exerce la voyance avec foi et conscience. Foi en mes guides et conscience que la mediumnité est un don précieux qui ne se conserve que si l'on se respecte soi et la personne qui demande votre aide.
Astrologue par passion depuis l'âge de 25 ans je pratique l'astrologie médiévale. Je vous explique votre thème astrologique soit par téléphone soit directement à mon domicle dans les Vosges sur Epinal

Contact


3 rue du Gayeton Epinal
Vosges
88000
03 29 43 14 05
info@maat-voyance.com