Voyance voyance mediumnite
Astrologie astrologie; astrologue vosges
Numérologie numerologie; numerologue
Tarots cartomancie; tarot de marseille
Spiritualité spiritualite
Bien-être bien-etre; medecines alternatives


Dites je débute dans la voyance, c'est normal de ... ?
Débuter en voyance suscite doutes, questionnements à un tel point parfois que l'on cherche des réponses partout sauf en soi. Et c'est bien en soi que l'on apprend quel type de médium on est, ce qui nous convient ou pas. Se rapprocher d'autres médiums peut avoir son utilité mais de grâce n'imitez personne, ne déifier personne, ne vous laissez formater par personne.


Débuter en voyance


Bien souvent avant de se professionnaliser en voyance , il y a tout un chemin différent pour chacun, la découverte, la peur, parfois les angoisses. Pour d'autres, l'acceptation immédiate. Mais bien rares ceux qui ne se posent pas de questions. Suis-je sur la bonne voie? comment être certain(e) que ce que j'entends ou je vois est juste? Pourquoi moi? et on se demande comment ça se passe pour les autres également. bref on explore cette voie, ce don qui s'offre à nous.

Rares sont ceux qui n'ont pas eu de doutes, de moments où ils se demandent s'ils sont bien légitimes dans ce don puis dans cette envie de se professionnaliser. La question "et si je me trompe" ou si j'induis en erreur les consultants revient très fréquemment ? Qui suis-je pour aider, guider les gens revient aussi souvent.? Doit-on tout dire ? la question du libre-arbitre aussi, certains se posent la question du support également.

Votre voyance par téléphone : la distance n'a pas d'importance


La voyance par téléphone ? On me téléphone souvent pour me demander si je suis une voyante par téléphone. En fait il n'y a pas de voyant par téléphone, je suis une medium qui donne des consultations de voyance par téléphone. Le téléphone est un moyen de communication, pas une spécialité.

55 euros la voyance complète

35 euros par domaine

- RDV au 03 29 43 14 05


A plusieurs reprises certaines jeunes voyant(e)s médiums (ou nouvellement médiums) m'ont téléphoné pour me demander ce que je pensais de ce qui leur arrivait (manifestations, vertiges, fatigue, nausées, peurs, incorporations, semi incorporations) etc...
Par ailleurs, on me demande aussi comment faut-il procéder avec les consultants ou quelle pratique adopter.

la pratique de la voyance


On va commencer par ce qui fâche, à mon humble avis la voyance en elle-même, la médiumnité ne s'apprend pas. C'est un parcours, un chemin personnel ou vous allez prendre confiance vous et en votre guide. Il n'y a pas de protocole à respecter pour que cela se passe bien, (bougies, encens, boules, prières, méditations ) etc ... Tout dépend de votre envie à vous. Si vous en avez envie, faites-le, mais pour moi, que vous ayez prié, médité ou non avant, que vous ayez mis des bougies ou pas n'y changera rien. Par contre si pour vous cela a un sens alors faites. Mais que ceux qui n'en ont pas envie se rassurent, votre guide viendra quand même.

Certains prétendent que cela éloigne les entités du bas astral : pour moi des foutaises, déjà il faudrait qu'il y en ait une qui veule vous enmmerder spécialement vous (arrêtons d'être parano ou prétentieux). Ensuite admettons que cela soit le cas, pensez-vous qu'une pauvre bougie et quelques poignées de sel la dissuaderait ? Pour moi c'est la pureté de votre intention et de votre âme qui vous protégera le mieux. La force mentale, le charisme qui vous éloignera de toute tentation de vous sentir tout puissant, de manipuler, de prendre du fric à tout va (ce qui là alors pourrait les attirer ... éventuellement et c'est même pas du tout certain)

Ensuite je lis, j'entends, avant une consultation faut pas boire, fumer, manger, baiser, c'est tout juste si il ne faut pas faire un jeûne de 3 jours avant, se confesser, expier le goûter de 16h.J'exagère à peine. Je pense que certains aiment bien le théâtre ou se donner de l'importance (tu te rends compte de tout ce que je dois faire pour réussir à communiquer). Ca fait bien, ça fait mystérieux, spirituel .

Que vous ayez besoin d'un minimum de calme et de concentration avant ça se comprend, mais pour moi tout le reste est folklore et/ou non indispensable pour rentrer en communication avec votre guide. Donc à ceux qui vous diront: tu te rends compte tu viens de fumer une clope ( ça attire le diable : si si je l'ai entendu), tu n'as pas prié saint machin truc , comment veux-tu que ça marche, ouh là là la la, bougie, vite la bougie sinon ton guide ne va pas venir et bien envoyez les chier.

De tous les guides qui viennent nous voir, tous sans exception aiment la vie, sont épicuriens, aiment l'humour et la vie attire la vie. la joie attire la joie. Alors que la joie, l'humour, ce que vous êtes coulent dans vos veines sans restrictions. Faites comme vous le sentez, avec ou sans support, accrédité ou pas, à votre rythme, selon vos envies, vos ressentis. il n'y a pas de bon protocole, ni de bonne pratique. A toux ceux qui vous disent "moi je fais comme ça et fais en autant" et bien répondez-leur "moi je fais autrement et c'est tout aussi épatant".

la voyance ne s'apprend pas

Pour moi non, mais ce qui se travaille, c'est sa confiance en soi et en ses guides, sa neutralité (ne rien vouloir ni en bien ni en mal). C'est à mon avis ce qui est le plus complexe. D'ailleurs la confiance en soi n'est pas linéaire, certains jours elle sera chevillée à vous et d'autres non (le contexte, la personne en face de vous, votre fatigue, la nouveauté etc...) et vous serez moins performant., moins sensible à ce qui vous est envoyé. On ne peut pas être génial 24h/24H et certaines consultations se passent mieux que d'autres. Nul médium est une machine. Et même après 20 ans de pratique elle ne sera pas toujours linéaire.

Douter est d'ailleurs sain, celui qui doute cherche toujours à donner le meilleur de lui-même et ne rentre pas dans une systématisation de sa pratique. il a toujours conscience que sa parole peut guider mais aussi détruire. Il ne cherche pas à imposer son point de vue. Quand le doute paralyse là c'est ennuyeux, mais quand il vous permet de faire attention à ce que vous dites il est sain.

Certains attendent d'avoir confiance pour se professionnaliser mais je pense que c'est dans la pratique que l'on prend ses marques et sa confiance. Il faut bien se jeter à l'eau à un moment, vote médiumnité va gagner en efficacité en puissance et en justesse. Ne confondez pas charisme et confiance avec trop d'assurance. La confiance permet de capter ce que l'on vous dit, le charisme permet de le retransmettre avec optimisme et rayonnement. Trop d'assurance laisse la porte ouverte aux erreurs d'interprétation car on ne fait plus si attention aux mots, images que l'on vous envoie, on interprète trop vite. Encore une fois un juste milieu.

Alors support, pas support, on s'en fiche, l'essentiel c'est que les gens qui viennent à vous soient bien guidés, conseillés ( j'utilisent ces mots exprès, car pour moi on n'impose pas un avenir, un futur, on ne force pas la conscience et le libre-arbitre d'une personne ) on guide et les gens font ce qu'ils veulent. D'ailleurs je commence par mon guide me dit qu'il serait mieux pour vous de ... et je finis par mais vous n'êtes nullement obligé(e) de l'écouter.

Que vous démarriez voter consultation comme une flèche ou que vous ayez besoin de temps pour calibrer, chacun est différent et ça n'a aucune importance. Certains vont réagir à la voix, d'autres aux photos, d'autres aux deux, d'autres avec la date de naissance. Bref personne n'est pareil. Le tout c'est d'apprendre à connaitre votre type de fonctionnement et ne pas vous dévaloriser et ne pas vouloir imiter telle ou telle personne.

Cela me mêne à un autre point souvent abordé : la culpabilité quand les choses ne se passent pas comme dites. Au risque de fâcher les confrères, si mon guide dit " il serait mieux pour récupérer la relation (et elle est récupérable) d'observer un temps de silence radio et le (ou la) laisser réfléchir, de prendre du recul, et que le consultant envoie 25 mails, passe 40 appels téléphoniques à l'autre et n'écoute pas et bien je ne me sens pas responsable de ce qui arrive ensuite (rupture, ras le bol de l'autre) et pour tout vous dire vous ne devriez pas vous non plus.

Ce qui nous amène à autre chose: je ne me sens pas responsable du destin ou de ce qui arrive au consultant, ce qui fait que je ne me sens jamais dans un état de tristesse incommensurable comme certaines personnes peuvent me le rapporter. Dans le désir d'aider oui, me sentir responsable ou prendre à mon compte les chagrins de l'autre non. Si chaque chirurgien pleurait sur le patient allongé, je pense qu'il y aurait plus de morts ou d'accidents. Pour sortir quelqu'un des sables mouvants il faut savoir rester soi-même sur la terre ferme. Si on se met à pleurer sur chaque personne, on finit au Prozac. Ce dont a besoin une personne c'est de votre charisme, de votre force, de votre soleil, de votre optimisme, pas que vous pleuriez avec lui.

Ensuite ce n'est pas parce que vous démarrez au tarot ou tout autre support sans médiumnité qu'elle ne viendra pas ensuite. Savoir laisser le temps au temps. Un gland n'est pas moins important qu'un chêne, il n'est simplement pas à la même étape de son parcours. Et certains tarologues, cartomanciens sont de vrais virtuoses et des médiums trop confus malgré leur don indéniable.

En parlant de confusion, quand la médiumnité arrive, il n'est pas rare que les messages, les images, les odeurs, les mots se bousculent sans que l'on sache à quoi ça corresponde. C'est normal pas d'inquiétude. Laissez venir, notez, et vous comprendrez certainement plus tard. Quand votre guide travaille votre canal, vous pouvez vous sentir très fatigué(e), vertigineux, nauséeux, mal à la tête, le sommeil léger ou perturbé (souvent la nuit votre mental fait moins de résistance donc votre guide en profite : oui ce sont des petits malins).
Ce n'est donc pas parce qu'une mauvaise âme vous approche que vous vous sentez perdu(e) ou fatigué(e). Aboutir sa médiumnité est un travail commun entre vous et votre guide et au plus vous lâcherez prise au plus ça passera, mais ce n'est pas pour autant que cela ne fatigue pas.
Je dirai même qu'en fonction de ce que je ressens (douleur à la tête sauvent cortex pré-fontral, comme une aiguille au niveau du lobe de l'oreille, nausées, certains type de fatigues, certains types de froid) je reconnais qui est là.

Quand à pourquoi moi, qui suis-je ? laissez vous vivre, laissez couler, vous avez le don, et bien servez-vous en!!



voyance par telephone

Voyance par téléphone

Vous n'habitez pas dans les Vosges sur Epinal ? Pas vraiment un souci, la voyance par téléphone ça fonctionne aussi.


Je veux ma voyance

voyance par mail

Voyance par mail

Une simple question à poser? la voyance par mail est faite pour vous. Réponse en 48h jours ouvrables obtenue en écriture automatique.


Je veux ma voyance par mail

medium vosges

Voyance à domicile

Vous habitez la belle région des Vosges ? Je vous reçois à domicile pour votre voyance en cabinet sur épinal


Je veux ma voyance

voyance decouverte

Voyance découverte

Vous ne me connaissez pas ? qu'à cela ne tienne. Je vous propose une voyance découverte à tout petit prix de 30 min.


Je veux ma voyance




Google Plus0 Twitteremail

Votre avis sur l'article Dites je débute dans la voyance, c'est normal de ... ?






Je suis un être humain

I'm a Stupid Spam-Robot

Commentaires sur : Dites je débute dans la voyance, c'est normal de ... ?

Dimitri le 26/07/2016
Merci pour les conseils :-)

Angélique Deprets


medium vosges voyant vosges

Medium - Astrologue - Tarologue

Medium depuis 20 ans et dans les vosges sur Epinal depuis 10 ans, j'exerce la voyance avec foi et conscience. Foi en mes guides et conscience que la mediumnité est un don précieux qui ne se conserve que si l'on se respecte soi et la personne qui demande votre aide.
Astrologue par passion depuis l'âge de 25 ans je pratique l'astrologie médiévale. Je vous explique votre thème astrologique soit par téléphone soit directement à mon domicle dans les Vosges sur Epinal

Contact


3 rue du Gayeton Epinal
Vosges
88000
03 29 43 14 05
info@maat-voyance.com